Sophrologie & Burn Out Parental

Bonjour


Le Burn Out Parental, un sujet qui ressort ces derniers temps sur les réseaux sociaux, et ce du fait de la diffusion du reportage sur M6 dimanche dernier.


Je ne vous parlerais pas de cette émission qui fait polémique sur les réseaux, parce que je n'ai pas envie de rentrer dans ce détail.

Les mots que je vais placer ici sont les miens, sont mes ressentis suite à mon vécu, à mes lectures, à mes convictions...

Vous pouvez ne pas être d'accord avec moi et me le faire savoir en toute bienveillance bien sûr!


Le burn out parental c'est un sujet qui me touche particulièrement car je l'ai vécu sans trop savoir ce que c'était...

Au départ, on posait sur mes maux, une dépréssion passagère, ou même un burn out lié à mon ancienne activité...

Mais avec le temps, j'ai su dire en me renseignant et après quelques séances de psy que c'était non seulement un burn out professionnel mais aussi un burn out maternel...

J'ai traversé cette période grâce à ma psy mais aussi grâce à la sophrologie.

Cela prend du temps pour "s'en sortir" mais vous pouvez y arriver si vous êtes concernés.


De nos jours, on "refuse" ou on ferme les yeux sur le fait que les mamans/ les papas (oui aussi), peuvent aller mal après la naissance de leur tout petit...

Parce qu'aujourd'hui encore malheureusement, la femme a une place précieuse pendant sa grossesse car elle porte la vie, mais le jour où elle accouche, elle est souvent placée au second plan et on "oublie" parfois de lui demander comment elle se sent réellement.


Bernadette de Gasquet écrit dans la préface du livre "Le Mois d'Or": "la pensée dominante est: si lé bébé va bien tout va bien! Même si la maman pleure et assume mal sa solitude, si elle a la sensation d'être abandonnée, sans intérêt... Rien est prévu pour elle. Tout est occulté par l'enfant; la mère se doit d'être heureuse et parfaite, comme mère mais aussi comme femme."


Le "4ème trimestre" ou encore, le "Mois d'Or" comme on l'appelle, n'est pas encore un sujet qui est abordé de manière "informelle" si l'on peut dire et c'est pendant cette période que le burn out apparait le plus souvent.

Le 4ème trimestre, c'est un peu LE sujet abordé entre deux portes, à voix basse et qu'il faut taire aux mamans encore enceintes pour ne pas leur faire peur...

Après ma première grossesse, mon premier accouchement, j'ai fait ce choix très personnel de partager avec les amies qui le demandent ce qui se passe réellement après l'accouchement afin qu'elles puissent s'y préparer et en discuter avec leurs conjoints, leurs proches...

Oui car ce n'est pas tabou et que chaque femme doit savoir que tout n'est pas toujours si rose...

Tout n'est pas comme sur les photos Instagram avec des ventres parfaits, des bébés souriants, des maris très présents....

Non, ce n'est pas cela le post partum et aujourd'hui la tendance des réseaux sociaux commence à montrer la vie "réelle" post partum et j'ai envie de dire "enfin!".


Alors revenons au burn out car je m'égare!

Ce burn out est lié à tout cela de près ou de loin, il touche les femmes mais aussi les hommes.

On estime que 5% des parents seraient en burn out parental (source: https://www.france-assos-sante.org/2019/12/04/cest-quoi-le-burn-out-parental/)

Il ne faut pas penser que le burn out est anodin et qu'il n'arrive qu'après une grossesse comme on le pense encore trop souvent.

Le burn out parental peut nous toucher à tout moment de notre vie de parent, je détaille plus ici la période post-partum, mais des parents d'ado peuvent également le vivre!


L'arrivée d'un tout petit dans nos vies bouleverse notre quotidien, nos habitudes...

Nous apprenons à être des parents, nous apprenons à passer de 2 à 3 voire plus...

Nous subissons la pression sociale parfois, les "tu devrais faire çà ou ci", "tu n'as pas encore perdu ton poids de grossesse", "tu sembles fatiguée",...


D'autres causes du burn out parental quelque soit l'âge de l'enfant: le manque de sommeil, les autres enfants à s'occuper, la quantité de tâches quotidiennes, l'éducation, le comportement de nos enfants qui grandissent, l'adolescence et les changements opérés chez nos enfants,......

La liste pourrait être bien longue si l'on cherchait un peu plus.


Tout cela peu génèrer:

- manque de confiance en soi

- besoin de se retrouver

- besoin de prendre du temps pour soi

- besoin de s'écouter

- culpabilité

- difficultés à créer le lien avec son bébé

- difficultés à comprendre son ado

- besoin de gérer ses émotions (irritabilité, sensibilité,...)


Le burn out parental touche le plus souvent les femmes, il se traduit par des symptômes auxquels nous ne prêtons pas toujours attention:

- épuisement profond (physique, émotionnel,...)

- distanciation avec ses enfants

- perte d'épanouissement dans son rôle de parent

Et plus le temps passe, plus le stress nous submerge et plus l'on se "noie"...


En quoi la Sophrologie a t'elle un rapport avec le Burn Out Parental ?

La sophrologie est un outil de prévention du burn out mais aussi un outil pour s'en sortir.

Elle permet de travailler sur le lâcher prise, la prise de recul, la gestion des émotions, la reconnection à soi, le lien parent/ enfant,...

Elle aidera les jeunes parents à prendre ou reprendre confiance en eux et en leur rôle de parents, à prendre leurs responsabilités en tant que parents,...


Les améliorations se font sentir au bout de quelques séances, en pratiquant de manière régulière les exercices vus en séance et en les intégrant dans votre quotidien.


Je propose aux mamans mais aussi aux papas, des accompagnements individuels ou collectifs sur cette "thématique".


N'hésitez pas à me contacter pour en parler et prendre du temps pour vous!


Je vous souhaite une belle journée!


Camille